Les Royaumes de Feu

D'après l'œuvre de Tui T. Sutherland
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Noueux/Scarlatine
Grand membre
Noueux/Scarlatine

Médailles : La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Img_2043
Émeraudes : 10
Messages : 242
Date d'inscription : 16/10/2016
Age : 17

La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 EmptyMar 6 Mar - 9:01

En effet le terrain jouais à notre avantage. Le simple fait de passer par ces étroits couloir montagneux aurait en soi déjà pu considérablement affaiblir leurs effectif. Avec notre bastion à la sortie, ça en faisait un des plus grand carrefour stratégique et militaire du royaume. C'était encore plus bluffant en sachant que nous -Djinn, Ma Reine et moi- n'étions pas encore né à l'époque de sa création. En y pensant et à mon grand étonnement, je ne savais pas qui l'avait c**çu. Est ce qu'il daté de la catastrophe qui avait frappé l'ancien monde ? Je me renseignerais sur le sujet avant de partir. Djinn comprendras, et ça peux nous être utile si on à besoin massacrer l’agaçante confiante en lui d'Alligator.

Je répondis en sifflant comme si elle venait de faire une erreur de débutant très commune :


- Tu espère trop Djinn. Les dragons aussi compétents que nous se compte sur les écailles d'une patte. Et vue qui la garde, je ne serais pas surpris qu'on rencontre une tonne de "mauvaises surprises".


Quand j’annonçai le nom, Djinn eu une moue dégouté qui ne laissa pas beaucoup de doute.

- Tu le connais, visiblement. Un fin nuage de fumée sortit de mes narines.

La suite de ses paroles me fit monté au museau un sourire mauvais. Je me rappeler encore parfaitement notre rencontre. Il s'était incliné devant la reine, puis m'avait regardé comme si j'étais une anomalie aux cotés de la reine. Je n'avais jamais vu un garde aussi irrespectueux ! Il a fallu que la reine lui ordonne pour qu'il daigne finalement s'incliner, et là encore il avait était provocateur. Le souvenir de sa courbette exagéré et de son ton un peu moqueur-mais-pas-suffisament-pour-le-tuer me revint en mémoire. Je ne rêver de rien de mieux que ce que venait de proposer Djinn ! Mais la reine m'avait avancé les mêmes arguments

- On aurait pu couper sa langue bien pendu en petit morceaux pour voir, et sa boite crânienne voir si il y a quelque chose dedans.

Je rit intérieurement, mi-furieux mi-amusé. Si il y avait le moindre problème, Alligator en prendrais pour son grade ! Si il n'y en avait pas, on aura pas à perdre plus de temps avec lui. Dans tout les cas nous étions des gagnants.

- Rappelle toi simplement que ce n'est pas lui qui gouvernera le peuple de sable un jour. Tu as toute les qualités qui font de toi une battante, et lui pas. Lui c'est un minable insecte, une guêpe dissidente dans son nid.

Voir que nous étions d'accord me remplit d'un doux feu de joie... Que j’ignorai de toute mes forces.

- Il va bientôt être temps.

Je finit de remplir la dernière colonne du parchemin : un rapport sur les ressources nécessaire à la construction de renforcement à l'extérieur du palais, et commença à rassembler mes affaires. J'inspecta quelques secondes ma sacoche remplit de lames.

- Ça ferais trop si je les prends tous, tu pense ?


Ex-Joueur
des dragons Scarlatine et Noueux
Actuel observateur, soutien et critique de ce forum

Un immense remerciement à tout ces gens adorables qui les ont représentés dans leurs dessins
et un tout particulier à Rivros pour son magnifique dessin de Noueux qui me sers actuellement d'image de profil ^_^

Razz Vous aimez le Métal ? Vous aimez l'Epique ? Et surtout vous aimez les Dragons ? Ne cherchez pas plus loin votre bonheur ! Razz :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 EmptyLun 12 Mar - 18:36

Djinn oubliait parfois que les Dragons compétents étaient aussi rares que de l'or pur. C'était sûrement pour cela que beaucoup de postes étaient occupés par, au mieux par des reptiles avec quelques compétences et au pire par des Dragons sans une once d'intelligence. Autant dire que la dernière catégorie était trop fréquente à son goût. Et il n'y avait aucune solution pour régler ce problème, du moins, sans avoir de remplaçants pour les cas les plus désespérés.

Pour ce qui était du sort proposé par Noueux en ce qui concernait Alligator, Djinn devait avouer que l'idée était des plus plaisantes. D'un autre côté, pour que cette situation soit totalement plaisante, la jeune Dragonne avait d'autres idées. Après tout, tant que le corps était rendu en un seul morceau à Noueux, la cause de la mort importait peu. Et Djinn avait toujours apprécié l'usage de son venin personnel. Il n'y avait pas de mort plus lente que celle provoquée par du venin d'Aile de Sable, selon elle. Autant dire qu'avec Noueux et elle, Alligator souffrirait aussi bien vivant, et agonisant, que mort.

« L'idée est des plus plaisantes. siffla Djinn. Malheureusement, je pense que nous n'aurions rien trouvé d'autre que du vide dans le crâne de ce cher Aile de Boue. Un grand vide, un silence de plomb. Je ne vois pas d'autre possibilité, étant donné les compétences de ce grossier reptile. » remarqua la Dragonne, non sans un sourire en coin.

Pour le reste, Noueux avait raison. Alligator lui resterait toujours inférieur, qu'elle soit Princesse ou Reine. Tout le monde ne pouvait pas se vanter de descendre d'Oasis. Cet Aile de Boue paierait pour son irrespect, un jour. L'Aile de Sable s'en était fait la promesse. Après tout, après la guerre, ce Dragon serait bien moins utile et le Royaume aurait tout le temps de former son remplaçant. Du moins, s'il survivait aux combats. En ce qui concernait cette idée, la Princesse devait avouer que le savoir mort au combat ne la dérangeait pas. Après tout, cela lui ôterait une sacrée épine de la patte, même si elle n'aurait pas personnellement participé. Cependant la question du commandement se poserait dans ce dernier cas, les armées ne pouvant se retrouver sans meneur.

« Je pense, oui. Tu risquerais d'en prendre un par mégarde, bien que tu fasses très attention à tes lames. Si j'étais toi, j'en laisserai quelques unes ici. Si ce n'est pas ce que tu désires, je peux toujours en emporter quelques unes sur moi. Ainsi, tu auras toujours la totalité de ton arsenal en cas de besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Noueux/Scarlatine
Grand membre
Noueux/Scarlatine

Médailles : La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Img_2043
Émeraudes : 10
Messages : 242
Date d'inscription : 16/10/2016
Age : 17

La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 EmptyLun 26 Mar - 21:11

Les piques de Djinn étaient toujours les plus agréables à entendre. Elle seule avait cette capacité de faire mouche tout en gardant un air noble et dominant qui ne laissais pas de doute sur son statut de princ- enfin ! Ma reine, Anthemis , en était aussi capable ! Mais elle était reine, et par conséquent était parfaite en tout. Elle n’était pas réellement à mon niveau « ni à ton âge ».

La voix pernicieuse dans ma tête revenait à la charge ! Je la chassai intérieurement d’un coup de griffe spirituel rageur. De l’extérieur ça se traduisit par un ricanement à l’insulte de Djinn plus sec, et un regard plus distant du sien pendant 1 seconde et demi.

Pour une raison qui m’échappe, j’avais la sensation que l’atmosphère du labo devenait étouffante. Et ce n’était pas juste à cause de l’odeur figué des encens posé de part et d’autres de mon établi, ni de celle des cadavres couvert d’une épaisse bâche de tissu. C’était… Je détestais ne pas savoir. Je l’avais toujours détesté. En fait dès l’enfance j’avais toujours était quelqu’un d’extrêmement curieux, mais la culture générale n’était pas quelque chose de requis pour devenir un garde, et le concept même d’individualité était étrange pour Merv… Ma sœur la sans-cervelle inutile.

Je chassai les images fraîches de mon rêve remontants à l’intérieur de mon crâne et écouta la suggestion de Djinn.

- Comme si j’étais capable de perdre un couteau. Je n’en ai jamais égaré un seul Djinn, même pendant mes sorties du Royaume de Boue. Même toi tu ne serais sans doute pas capable d’un tel exploit !

Tout ce me connaissant savait que je n’exagérais pas. Je prenais un soin tout spécial pour entretenir mes outils de dissection. Après tout ce sont, et étaient, et seront toujours mes plus fidèles armes et alliées « Avec ell…»


Une paire de couteau se planta brusquement dans un interstice du mur à côté de Djinn. Ma patte se reporta brutalement sur ma sacoche.

-Mais je te les prête. Le premier avec les lames orientées vers le haut c’est pour arracher les écailles résistantes des alligators ou des autres ailes de boue. Le deuxième est moins spécifique, mais il est plutôt efficace sur les membres de ta propre espèce.

Je pris un instant pour regarder les lames réservés aux ours polaires, aux requins, et aux charognards, je devrais peut-être faire comme Djinn me le demande et en laisser quelques-uns, ceux-ci n’était pas vraiment utiles là ou nous allions…

Oh et puis non, sait-on jamais ! Je referma ma sacoche d’un geste entendu et me dirigea d'un pas brusque vers les escaliers. En montant les premières marches, je me stoppa et dit à Djinn.


-Bon, Est-ce que tu vas me forcer à t’attendre, ou bien tu te dépêche !


Ex-Joueur
des dragons Scarlatine et Noueux
Actuel observateur, soutien et critique de ce forum

Un immense remerciement à tout ces gens adorables qui les ont représentés dans leurs dessins
et un tout particulier à Rivros pour son magnifique dessin de Noueux qui me sers actuellement d'image de profil ^_^

Razz Vous aimez le Métal ? Vous aimez l'Epique ? Et surtout vous aimez les Dragons ? Ne cherchez pas plus loin votre bonheur ! Razz :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 EmptyDim 1 Avr - 18:36

Son attaque avait fait mouche, il semblerait. Après tout, les meilleures attaques verbales étaient celles qui étaient teintées de vérité. Le plus drôle aurait été de prononcer cette phrase devant l'intéressé. Quoique... Non, en réalité cela n'aurait pas servit à grand chose. Alligator n'aurait sûrement pas saisit l'allusion.

Pour le coup, l'Aile de Sable devait avouer que le Dragon n'avait pas tort. Noueux avait toujours été extrêmement soigneux à l'égard de ses lames. Après tout, il s'agissait là de ses outils de travail et Djinn accordait le même type de soin pour ses parchemins ou ses recherches. Et à ses armes, aussi. La Dragonne devait avouer qu'elle avait toujours accordé un grand intérêt pour l'armement en général. Elle trouvait certaines pièces tout simplement magnifiques, en plus d'être mortelles. Un peu comme elle, en réalité. Contrairement à sa feue grand-mère, Flamme, Djinn n'avait pas que la beauté. Heureusement d'ailleurs. Djinn détestait les potiches sans cervelle. Autant dire que descendre de l'une d'elle la plongeait parfois dans une profonde affliction.

« Certes, certes. Je retire mes propos. Ils étaient des plus malvenus. »

Djinn ne se laissa pas aller à la surprise quand la lame se planta dans le mur présent juste derrière elle. Du moins, physiquement. C'était là l'une des premières leçon que sa très chère mère lui avait apprise alors qu'elle n'était qu'une Dragonette. Rester stoïque dans la plupart des circonstances et choisir avec le plus grand soin les émotions qu'il fallait laisser transparaître. Aussi, c'est avec un soin tout particulier que l'Aile de Sable récupéra les lames que Noueux lui avait confié. Les rangeant dans sa sacoche personnelle, Djinn rejoignit ensuite l'Aile de Boue sans un mot et sans prêter réellement attention à la dernière remontrance du Dragon. Après tout, elle avait l'habitude du caractère pour le moins particulier de celui qui avait été son professeur pendant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Noueux/Scarlatine
Grand membre
Noueux/Scarlatine

Médailles : La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Img_2043
Émeraudes : 10
Messages : 242
Date d'inscription : 16/10/2016
Age : 17

La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 EmptySam 7 Avr - 15:53

Djinn devait savoir pourtant : je n’acceptais pas les excuses. Si elle réussissait à pardonner l’échec, ce n’était pas mon cas, et avec le temps ce trait de caractère s’était largement exacerbé en raison de mon statut qui ne pardonnait pas la moindre erreur. Conseiller était une fonction stressante, et si je devais me coucher en m’inquiétant de la moindre faille que j’aurais pu laisser passer dans notre système de défense, ou de gestion ou autre… alors au moins je pouvais m’accorder le luxe de me défouler sur celles des autres incapables. Pendant un instant j’envisageai l’idée d’enfoncer un peu la princesse, histoire de lui rappeler que je n’avais pas un seuil de tolérance aussi élever que ses incapables d’ancêtres… Mais ses excuses m’avaient calmé. Un peu. Et c’était pourtant contraire à ma façon de faire !

- Mmmph ! Tu dis beaucoup de choses malvenues en ce moment.. Est-ce que quelque chose te tracasse ?

La dernière phrase m’avait échappé, à ma grande surprise. Je n’avais pas du tout eu l’attention d’ajouter la dernière phrase. Se soucier ainsi de l’autre, c’était la marque qu’on le considérait comme un faible ou un pleurnichard, et je venais de le demander à Djinn avec une folle banalité !

A peine m’étais-je éloigné de plus de quelques pas d'elle que je me sentis mal d'avoir fait preuve d'une telle rudesse. Elle n'avait rien fait spéciale pour m'agacer. Elle était juste... comme d'habitude. Bien sûr ça n’était pas non plus vraiment de ma faute ! Plutôt à celle de cette immonde voix dans ma tête ! Il fallait que je trouve un moyen de m’en débarrasser, et au plus vite. Il devait bien y avoir des parchemins traitant de voix dans sa tête, peut-être une sorte de malédiction animus, ou une nouvelle arme de nos ennemi pour me torturer… Le silencieux pas de Djinn me tira de mes réflexions. Elle n’avait pas fait la moindre remarque, ni eu la moindre réaction à ce que j’avais fait. Comment pouvait-elle rester aussi calme dans toutes les circonstances ? Et moi, pourquoi cela m’agaçait t-il ? Pendant longtemps elle avait était mon élève, je savais donc qu’elle ne laissait que rarement transparaitre plus que ce qu’elle désirait dire, ça avait était nouveau pour moi. Et vivifiant dans un sens… Quand on me l’avait présenté je n’ai pas vraiment était clément ni sympathique avec elle. Elle n’était qu’une dragonnette idiote d’un sang qui lui permettait de prétendre plus haut qu’à ses propres capacités. Mais elle m’avait vite lentement démontré le contraire. Et les rares fois où je pouvais la reprendre, elle acceptait toutes les insultes et critiques que je pouvais lui donner avec une maitrise d’elle-même forçant le respect. Et plus le temps avait avancé, plus je m’étais adoucit, et plus elle et moi nous nous liions d’un respect mutuel et commun.


Mes pas s’accélérèrent pour gravir les marches de l’escalier. Le grand museau soumis du plus grand de mes esclaves, Inondation. C’est lui que j’avais chargé de m’accompagner jusqu’au départ. Il ne me suivrait pas dans mes préparatifs, non. Il ne le méritait de toute façon même pas. Mais avoir un esclave sous la main pour les basses-besognes était bien pratique (comme remettre en place une tapisserie tombée gênant le passage par exemple ).

- Seigneur Noueux…
Murmura-t-il en s’inclinant face à nous. Princesse Djinn…
Je franchis le seuil de la porte mural, et lui flanqua un coup de griffe au museau.

- Tu oublies la formule de politesse, minable.
Dis-je indifférent à son air pleurnichard.

- Ou.. Oui, pardon seigneur. J’assume l’entière responsabilité de mon incapacité…
Pose. puis.C’est un déshonneur pour vous d’avoir à côtoyer l’insecte coprophage que j’être… dans la mesure de mes médiocres moyens, je tacherais de m’excuser de ma présence auprès de vos grandeurs.

Je lui passai devant sans lui manifester le moindre signe qu’il avait était bon. Il jeta un coup d’œil triste à ses pattes, pensant qu’il allait certainement être puni plus tard pour une erreur qu’il avait faite, puis il passa derrière Djinn pour remettre en place la tapisserie masquant l’entrée du laboratoire avant de trainer des pattes derrière nous. Les plus importants passait toujours devant, et les autres devait faire la queue en fille pour éviter trop de discussions inutiles. Mais nous nous étions différents des autres, nos discussions à nous n’était jamais inutiles. La Reine avait donc créé une exception possible pour quelques autres conseillers et généraux. Et Moi. Djinn. Et elle bien sûr.

J’expliquai à Djinn ce qui m’était venu à l’esprit sur la création de Cité-Plomb pendant que nous marchions dans les vastes corridors seulement occupés par des esclaves et des domestiques s’affairant à nettoyer la poussière sous les yeux de quelques contremaîtres au regard intransigeant.

- …Donc je vais faire un détour par la bibliothèque. Tu peux en profiter pour préparer quelque chose qu’on ne décolle.


Ex-Joueur
des dragons Scarlatine et Noueux
Actuel observateur, soutien et critique de ce forum

Un immense remerciement à tout ces gens adorables qui les ont représentés dans leurs dessins
et un tout particulier à Rivros pour son magnifique dessin de Noueux qui me sers actuellement d'image de profil ^_^

Razz Vous aimez le Métal ? Vous aimez l'Epique ? Et surtout vous aimez les Dragons ? Ne cherchez pas plus loin votre bonheur ! Razz :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 EmptyMer 6 Juin - 17:00

Tracassée ? Djinn avait beaucoup de raisons de l'être, bien qu'elle faisait en sorte de ne pas y penser. Elle était loin de son Royaume et une usurpatrice était sur le trône qui lui revenait de droit, de part son sang royal. Et le pire dans tout ça, c'était que cette Dragonne avait des partisans. Si la plupart du temps la Princesse n'y pensait pas réellement, il y avait des moments où ces idées resurgissaient dans ses pensées. C'était lassant à force. Djinn se savait légitime, alors pourquoi en douter ? Parce qu'une Dragonne avait prit sa place ? C'était ridicule. Un jour, elle aurait gain de cause. Les choses ne pouvaient pas se faire autrement. Le plus étrange aux yeux de l'Aile de Sable, pour le moment, c'était le fait que Noueux s'intéresse au fait qu'elle n'était pas dans son état normal. Ce n'était pas dans les habitudes de l'Aile de Boue de s'inquiéter de l'état des autres.

« Je vais très bien. Je dois juste être un peu fatiguée. Rien de bien méchant. »

Quand Noueux accéléra son pas, Djinn dut faire de même avant de s'arrêter quand l'Aile de Boue corrigea Inondation. Plus jeune, l'Aile de Sable avait eu quelques difficultés pour comprendre les liens que son ancien mentor avait avec le reste de sa fratrie. Par la suite, tout s'était éclairé et la Princesse avait finit par se dire qu'elle agirait sûrement de la même façon si elle s'était retrouvée avec des sœurs ou des frères. Elle détestait la concurrence, et si cette concurrence était de son propre sang, elle aurait sûrement trouvé le moyen le plus efficace de la briser pour être la seule apte à poursuivre la lignée de ses ancêtres. C'était un moyen comme un autre d'atteindre le trône plus facilement. Toutes les lignées royales fonctionnaient ainsi. Il n'y avait qu'une place de Reine et parfois trop de candidates. Il fallait donc se montrer plus maligne que les autres pour réussir et consolider ses positions.

Djinn écouta attentivement les propos de Noueux en ce qui concernait Cité-Plomb. La poliorcétique avait toujours grandement intéressé la Princesse, de même que les constructions en général. Aussi, l'Aile de Boue avait toute son attention. Bien sûr, l'Aile de Sable savait que ce qui était bon pour le territoire de Boue ne l'était pas forcément pour le Royaume de Sable, mais toutes les connaissances étaient bonnes à prendre.

« Bien, je ferais vite. Je te rejoindrai ici. »

L'Aile de Sable s'en alla sans demander son reste. Avant de partir, il fallait qu'elle s'assure qu'aucun message ne lui avait été laissé par l'un de ses partisans. Ces missives étaient particulièrement importantes et devaient être traitées le plus rapidement possible. Si le mouvement dont la Dragonne était à l'origine avait quelques chefs de file, la Princesse tenait à prendre par elle-même la plupart des décisions. Qu'on ne s'y trompe pas, si Djinn avait des alliés, elle restait maîtresse ce destin qui l'attendait. L'Aile de Sable revint bien vite cependant. Il n'y avait rien de nouveau aujourd'hui. Pour le moment du moins. A son retour, l'Aile de Sable s'assurerait à nouveau que son avis n'était pas nécessaire dans les affaires la concernant.
Revenir en haut Aller en bas
Noueux/Scarlatine
Grand membre
Noueux/Scarlatine

Médailles : La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Img_2043
Émeraudes : 10
Messages : 242
Date d'inscription : 16/10/2016
Age : 17

La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 EmptyVen 22 Juin - 18:44

- Tu as intérêt.

Ma façon de dire « prend tout ton temps » à la princesse.
Être efficace voulais parfois dire être méticuleux. Evidemment les plus forts allait plus vite que les faibles, mais ça n’empêchais pas parfois qu’on doive parfois en utilisait beaucoup. Par exemple pour comprendre pourquoi nos pensées deviennent d’un seul coup si bizarre et pourquoi on sent tous nos sens se focaliser sur notre élève, sa respiration, son air lointain et beau masquant son esprit acéré…

Je m’éloignai à l’autre bout du couloir, presque avec regret sans comprendre les raisons de ce pincement bizarre. Et tout cela était énervant… Je me retournai donc et gifla sans raison apparente mon frère qui se trainait toujours à l’arrière. Celui-ci poussa un gémissement pathétique qui me rassura un peu tout en me tirant un sourire innocent. Je n’étais pas en train de me métamorphoser en larve sentimentale. La Reine et Djinn n’aurait pas à rougir de mon comportement.  

J’entrai dans la bibliothèque. Trois dragonnes de statures variables se tournèrent passivement vers moi sans faire vraiment attention, mais leur attitude changea quand elles virent les yeux vairons qui les fixait d’un regard méprisant, et qu’elles comprirent l’identité du propriétaire desdits yeux.



-Seigneur Noueux. Commença la première, mal-à-l’aise. C’est une joie pour de simples dragonnes tels que nous de vous voir, que pouvons-nous faire pour vous aujourd’hui ?


La dragonne qui avait parlé s’appelait Plie, et ce nom lui correspondait bien. Elle était maigre, plate, laide, et avec un museau tellement asymétrique qu’on se demandait si il avait fondu. Elle me répudiait physiquement, mais en accord avec son physique, elle avait appris à s’aplatir face à ses supérieurs et récitais à la perfection son texte d’accueil pour eux. Elle s’exprimait pour ses deux sœurs, qui elles étaient beaucoup plus émotives et ne savait pas se comporter devant d’autres dragons sans devenirs folles. Je la tolérais donc en sachant qu’elle était la moins pire des trois. Même si la cadette était bien plus désirable et avait une voix qui ressemblait un peu à celle de Djinn quand elle s’énervait…

Je commençai par attendre qu’elles finissent de s’incliner profondément devant moi avant de répondre :


- Trouvez tous les parchemins évoquant la construction de Cité-plomb. Et aussi…


Devrai-je… Ca ferais bizarre que je leur demande des livres sur les voix dans la tête…


- O.. Oui Seigneur ?


- Tous ceux parlant d’artefacts animus permettant de communiquer par télépathie.


- Et ça veut dire quoi, par télépathie ?

Plie retint sa respiration quand sa jeune sœur avait posé la question. Elle s’attendait peut-être à ce que je la maltraite pour avoir osé m’interroger aussi familièrement. Peut-être si j’avais eu un peu plus de temps, je l’aurais fait. Mais là, je n’avais pas le temps.

- Demande à ta sœur. Et ne t’avise plus jamais de me poser une question aussi évidente. Sinon je risque de te trouver plus utile au front.

Les trois dragonnes semblèrent sur le point de perdre conscience. Elles savaient à quoi je faisais allusion. Elles avaient perdus deux des leurs sur le champ de bataille face à l’armée des royalistes. Elles avaient maintenant une peur insurmontable des autres races de dragons et du combat.

- Très… Très claire…


- Merci Seigneur… Ajoutèrent les deux autres.


- Dépêchez-vous, je peux encore changer d’avis.


En moins de temps qu’il ne fallait pour décapiter un dragon, elles avaient rassemblé une pile d’une dizaine de parchemin. Je les parcourus des yeux plusieurs secondes. Rien de très utile sur la construction de Cité-Plomb, apparemment les ailes de boues l’avaient simplement battit à leur arrivé avec les ressources disponibles sur place sans vraiment faire attention à l’espace géographique… Pas vraiment ce à quoi je m’étais attendu de nos ancêtres.

Pour ce qui était des objets animusés… Les infos se résumaient à un unique parchemin dont je me saisis avant de partir retrouvé Djinn. Inondation me suivit sans faire de commentaire...

Les gardes s’était rassemblé pour former un V parfait à l’entrée du palais, attendant mon commandement pour décoller. Plus important, Djinn était de retour aussi.


- C’est bon. Nous pouvons y aller.


Ex-Joueur
des dragons Scarlatine et Noueux
Actuel observateur, soutien et critique de ce forum

Un immense remerciement à tout ces gens adorables qui les ont représentés dans leurs dessins
et un tout particulier à Rivros pour son magnifique dessin de Noueux qui me sers actuellement d'image de profil ^_^

Razz Vous aimez le Métal ? Vous aimez l'Epique ? Et surtout vous aimez les Dragons ? Ne cherchez pas plus loin votre bonheur ! Razz :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 EmptyVen 20 Juil - 21:37

Tout en attendant Noueux, Djinn ressassait les informations les plus récentes dont elle disposait. Ces dernières dataient d'il y a plusieurs semaines, à croire qu'il ne se passait pas grand chose au Royaume de Sable. Soit l'usurpatrice se tenait relativement tranquille, soit l'un de ses partisans s'était fait prendre. C'était une hypothèse, mais Djinn savait que depuis l'incident de la destruction de la couvée royale, les Dragons envoyés en espionnage étaient triés sur le volet. Bien évidemment, c'était le cas auparavant, mais la sélection s'était d'avantage rigidifiée. Il n'était pas question qu'un autre Venin voit le jour. Il n'y avait eu que deux survivants à la mission et si l'un était revenu en un seul morceau pour venir raconter toute l'histoire, raison pour laquelle la Princesse n'avait pas jugé bon de le rétrograder étant donné que la mission avait porté quelques fruits, le second avait préféré rester au Royaume de Sable. Cette idée avait été d'une telle sottise que Djinn elle-même avait du se résoudre à agir. A l'époque, elle manquait de partisans, et un coup d'éclat ne lui aurait pas fait de mal. Mais à présent, elle ne pouvait plus se permettre un acte de la sorte. Il fallait qu'elle fasse confiance à d'autres Dragons, qui, elle l'espérait, étaient plus compétents que Venin et ses compères.

Djinn jeta un regard sur les gardes présents. Parmi eux, il y avait quelques membres de sa garde personnelle. Sa mère adoptive avait toujours prit le plus grand soin pour ce qui était de la protéger. Si sa garde était composée en majorité d'Ailes de Boue, à une époque, avec le temps la Princesse avait décidé d'y inclure des membres de son Peuple. Bien évidemment, elle ne prenait que les meilleurs éléments présents à sa disposition, ses créatures, des Dragons qui lui devaient tout. Ces Dragons se tenaient à l'écart des Ailes de Boue, ne suivant pas le commandement de Noueux. Ils avaient tout à perdre si elle venait à rejoindre les limbes. Cela rendait la protection de la Princesse d'autant plus efficace.

Finalement, Noueux finit par faire son apparition. Djinn le salua d'un mouvement de tête, avant de reporter son attention sur les quelques Ailes de Sable présents. Comme tous les soldats de Sable, la Princesse avait apprit très tôt le langage corporel employé pour passer certains ordres. Ce dernier était propre aux Ailes de Sable, mais Djinn se doutait que chaque Royaume devait posséder le sien d'une certaine manière. Quand Noueux déclara qu'il était temps de partir, la Princesse adressa un discret signe de queue à l'attention de sa garde, afin de lui dire de se préparer au départ.

« Partez les premiers. annonça Djinn. Nous vous rejoignons d'ici quelques instants. »

Comme toujours, les Ailes de Sable attendraient que les Ailes de Boue soient partis avant de décoller à leur tour. Cela permettait d'éviter les accidents ou encore de briser une formation. Par la suite, il ne fallait en général qu'une minute ou deux pour que les deux groupes se rejoignent. Une fois cela fait, le voyage se déroulait sans encombre. Et même si une attaque se produisait, les deux groupes pouvaient tout à fait riposter conjointement. Rien de mauvais ne pouvait arriver. Du moins, Djinn l'espérait.

Les Dragons de Boue ayant pris leur envol, Djinn prit à son tour le chemin du ciel en compagnie de sa garde. Quelques instants plus tard, les deux groupes furent à la même hauteur. La Princesse jeta un bref regard autour d'elle, vérifiant qu'il n'y avait rien d'inhabituel. Ne discernant rien de particulier, la Dragonne se concentra sur son envol, tout en gardant l'esprit clair afin d'être capable d'affronter n'importe quelle menace.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )    La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie n'est pas un marais tranquille. ( Privé Noueux et Djinn. )
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» [ABANDONNE] Un détour tranquille... ou pas ! [Combat] [PV Arius]
» Rapport sur les apparitions relatives au Dahu des Marais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Feu :: Archive-
Sauter vers: